Surendettement

Rachat de crédit avec rejet : est-ce possible ?

Par Sophie Bréard - 9 minutes de lecture
rachat de crédit avec des rejets de prélèvements, c'est possible ?

Un rejet de prélèvement sur votre compte bancaire n’est pas anodin. Votre banque consignera ce défaut de paiement dans votre dossier. Au moment d’envisager le rachat de vos crédits en cours, cet incident peut ressortir et constituer un frein à votre demande. Dans ce guide, nous revenons sur le refus bancaire et les moyens de constituer un dossier favorable à un rachat de crédit avec rejet de prélèvement

Rachat de crédit après rejet de prélèvement
Comment obtenir un rachat de crédit après un rejet de prélèvement sur votre compte ?

Le prélèvement bancaire est un moyen de paiement utilisé pour payer des factures ou des échéances ponctuelles ou récurrentes. Cette opération bancaire ne peut être effectuée qu’avec l’accord préalable du débiteur à son créancier. On parle de mandat de prélèvement. Il est particulièrement mis en place pour le règlement d’échéance régulière comme les factures d’énergie (gaz, électricité, eau…) et de crédits. 

Un rejet de prélèvement ou de paiement signifie que la somme visant à régler cette échéance n’a pas pu être débitée. Vous êtes donc en défaut de paiement de votre créancier. 

Simulez Votre Baisse de Mensualités

Le rejet d’un prélèvement répété, notamment des échéances de prêt, peut conduire au fichage FICP. Le FICP désigne le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers à la Banque de France. 

Différence des rejets de prélèvement 

Demande de rejet de prélèvement 

Dans le cadre de la demande de refus de prélèvement, vous faites la démarche vous-même d’annuler un paiement débité sur votre compte. Et vous demandez d’être recrédité de la somme prélevée.

Opposition de prélèvement 

L’opposition sur prélèvement consiste à anticiper un prélèvement débiteur sur votre compte. Vous demandez donc le blocage de cette opération avant même que la somme ait été débitée sur votre compte. 

Dans les deux cas précédents, vous êtes à l’initiative de l’absence de prélèvement. Vous devez en avertir le créancier et lui expliquer les raisons afin de régulariser la situation. 

Rejet de prélèvement par la banque 

Votre banque peut refuser un paiement ou un prélèvement. A savoir qu’elle n’a pas l’obligation de vous informer et peut vous facturer des frais de rejet. Les raisons d’un rejet de prélèvement par la banque peuvent être d’ordre financier ou pour des raisons de sécurité. 

Quelles sont les causes d’un rejet de prélèvement ? 

Solde insuffisant 

En cas de défaut ou d’insuffisance de provision sur le compte concerné, la banque peut refuser le prélèvement. Il s’agit d’un découvert non autorisé ou dépassé. Ce sont les relances de votre créancier ou ces frais de gestion de la banque qui vous alerteront de l’impayé. 

Le refus de paiement peut également survenir si le compte en banque à prélever a été fermé ou clôturé. Un changement d’établissement bancaire ou une réorganisation de vos comptes peuvent être source d’oubli d’un transfert de domiciliation bancaire.

Données de mandat incorrectes

Un prélèvement sera rejeté par l’organisme bancaire si les données du mandat sont invalides. Cela est le cas également si les coordonnées bancaires (nom, prénom, IBAN…) transmises sont erronées. Le prélèvement ne sera pas possible techniquement. La banque peut également soupçonner une tentative de fraude et préférer s’opposer au prélèvement. 

Comment obtenir un rachat de crédit avec des rejets sur son compte ? 

Principe du rachat de crédit avec rejet 

Le rachat de crédit permet le regroupement de tout ou partie des emprunts en cours en un unique emprunt. Cette opération bancaire permet de diminuer vos mensualités et donc de vous éviter d’être dans le rouge en fin de mois. 

Le rachat de crédit est une solution bancaire optée par les emprunteurs principalement pour alléger leur mensualité et réduire son endettement. Il peut inclure tout type de prêts (crédit immobilier, crédit à la consommation, crédit renouvelable…) et de dettes (découverts bancaires, dettes fiscales…) 

Si vous avez souscrit plusieurs emprunts, les rejets sur votre compte peuvent légitimement vous amener à vouloir rééquilibrer votre budget. Le regroupement de crédit est une solution financière pour alléger vos charges grâce à une seule mensualité adaptée à votre situation. 

Cas de rejet de prélèvement toléré 

Un rejet de prélèvement ou de paiement n’est pas obligatoirement un obstacle à la négociation d’un rachat de crédits. Logiquement, cela dépendra du nombre et de la régularité des rejets de prélèvements

Lors de l’étude de votre dossier de demande de rachat de crédit, les établissements financiers étudieront les causes de ces rejets. 

Si vous avez eu un défaut de paiement à cause d’une erreur de gestion ponctuelle, cet incident ne devrait pas porter préjudice à votre dossier. C’est le cas si vous avez l’épargne suffisante mais avez omis d‘approvisionner le compte à débiter. 

Vous avez pu également avoir un achat occasionnel qui a alourdi vos charges sur un mois. Vous subissez donc ponctuellement un manque de trésorerie. Les établissements de crédits resteront tolérants tant que les rejets de prélèvement ne sont pas répétitifs.

Dès le premier rejet de paiement, il est donc important de faire analyser plus précisément votre situation. Votre banquier sera le premier à pouvoir vous proposer une étude détaillée de votre situation financière et de votre solvabilité. Il dispose de l’historique de vos comptes et de vos dépenses. Elle établit un scoring bancaire. Il s’agit de la note calculée par l’établissement bancaire en fonction de différents critères liés à la situation financière de l’emprunteur.

Le cas le plus fréquent et toléré par les organismes financiers pour le rachat de crédit est le rejet de prélèvement régularisé. Si le prélèvement rejeté n’a pas été régularisé alors qu’il a été représenté, peu de chances d’obtenir votre regroupement de prêts.

Vous avez subi plusieurs rejets bancaires consécutifs et envisagez de rééquilibrer votre budget via un rachat de crédit. 

Vous devrez démontrer votre capacité à rembourser la future mensualité grâce à la restructuration de la dette qu’apporte le rachat de crédits. En effet, le regroupement de prêts permet de négocier une mensualité unique et allégée. Vous pouvez solliciter également l’allongement de la durée de crédit. En effectuant une simulation de crédit en ligne, vous pourrez déjà définir le rachat de crédit auquel vous pourriez prétendre. 

Votre dossier ne sera crédible que si vous apportez des justificatifs solides à votre demande de crédit. Idéalement, vous devez disposer d’un contrat en CDI, d’une épargne pour l’apport et d’un taux d’endettement inférieur à 33 % à la suite du rachat de crédit. Le taux d’endettement est variable en fonction des dossiers et des organismes financiers.

Vous pourrez faire appel à un courtier qui vous conseillera pour établir un dossier éligible au rachat de crédit. Il vous orientera vers les partenaires bancaires ouverts au rachat de crédit avec rejet de prélèvement. Les conditions d’octroi de crédit diffèrent effectivement en fonction des établissements bancaires.

Apporter des garanties 

Un autre point sur lequel sera attentif l’organisme prêteur est les garanties que vous pourrez apporter. En tant que propriétaire, une garantie hypothécaire pourra être conditionnée à l’acceptation de votre crédit. Dans le cas de défaut de paiement des échéances, le prêteur peut être amené à vendre votre bien immobilier pour se rembourser de vos dettes. 

Si vous êtes locataire, la garantie peut se formaliser sous forme de nantissement. Cette garantie fonctionne comme pour l’hypothèque mais elle repose sur des biens incorporels (parts sociales, fonds de commerce…). 

Garanties pour un rachat de crédit avec rejet
Quelles garanties exiger pour un rachat de crédit ?

Enfin, vous pouvez opter pour la caution solidaire. Dans ce cas, une personne tierce s’engage à payer vos échéances en cas d’incident de remboursement du crédit. Il peut s’agir d’un de vos proches remplissant les conditions nécessaires pour honorer les mensualités à votre place. Vous pouvez également faire appel à un organisme de caution spécialisé dans la mise en œuvre de ce type de garantie. 

Conclusion 

Le rejet de prélèvement bancaire régularisé ne sera pas un frein à votre projet de rachat de crédit dans la mesure où celui-ci est rapidement pris en main. Un refus de prélèvement répétitif peut inversement vous amener à une situation de surendettement. Avant d’en arriver à ce stade, vous pouvez étudier avec votre banque actuelle ou des courtiers en crédit les solutions financières pour alléger vos charges grâce au rachat de crédit. 

Sophie Bréard

De formation en Publicité-Marketing, Sophie a travaillé de nombreuses années en agence de communication. Passionnée par les mots et le digital, elle s'est spécialisée dans la rédaction web.

Voir les publications de l'auteur