Surendettement

Racheter un rachat de crédit : comment faire ?

Par Christilla Belporo - 11 minutes de lecture
racheter un rachat de crédit comment faire ?

Le rachat de crédit permet à l’emprunteur de pouvoir dégager de la trésorerie, et faire baisser par la même occasion les mensualités de remboursement.

Il est donc possible de recourir plusieurs fois au rachat de crédit afin de diminuer son niveau d’endettement, pouvoir diminuer ses mensualités, financer un nouveau projet ou s’adapter à un changement brusque de situation. Qu’est ce que cela veut dire exactement, c’est ce que nous allons voir dans ce guide.

Principes du rachat de rachat de crédit

Il s’agit ici de renouveler l’opération de regroupement de ses crédits pour l’emprunteur, afin d’avoir une mensualité moins conséquente. L’emprunteur peut procéder quelques mois, années après à une seconde, troisième, voir énième opération de regroupement visant à racheter son premier rachat de crédits.

Ce que l’établissement financier prêteur va vérifier c’est la première opération a permis à l’emprunteur d’avoir une situation stable (capacité de remboursement suffisante). Un changement brusque ou un accident de la vie peut aussi conduire l’emprunteur a recourir à un second, voir troisième ou énième rachat de crédit.

Cela peut concerner :

  • le rachat d’un crédit immobilier par une autre banque que celle ayant accordé le crédit
  • le rachat de plusieurs crédits dans l’objectif de les regrouper en une seule mensualité

Le rachat de rachat de crédit concerne tous types de crédit. Trois cas de figures peuvent se présenter :

Le cas où le rachat a pour objectif de réduire le montant des mensualités : 

Ici on se trouve dans le cas de figure où l’emprunteur après la première opération de regroupement, a contracté d’autres crédits de consommation ou immobiliers.

Il va renouveler l’opération afin de pouvoir réduire de nouveau sa mensualité, son taux d’endettement.

Le cas où le rachat du crédit immobilier en l’occurrence permettra d’avoir un meilleur taux auprès de l’établissement bancaire :

Ici l’objectif de l’opération est de pouvoir bénéficier d’un taux d’emprunt  plus avantageux. Cette opération est à envisager lorsque le taux de prêt actuel de l’emprunteur est plus élevé que le  taux moyen proposé au grand public, c’est à dire entre 0.7 et 1 point de différence.

Toutefois le gain sera plus intéressant au début du remboursement du crédit où la part de capital est moindre comparé aux intérêts à rembourser.

Le cas où le rachat a pour objectif de dégager de la trésorerie pour pouvoir financer un projet :

Il est possible lorsque l’opération de rachat de crédit est effectuée de prévoir une trésorerie pour un projet futur.

Quelles sont les conditions du rachat de rachat de crédit ?

comment racheter un rachat de crédit facilement en ligne
comment racheter un rachat de crédit facilement en ligne

Le délai réglementaire entre deux rachats de crédit est de 6 mois ou moins selon l’établissement financier. Les conditions du rachat de rachat de crédit sont les mêmes que celles observées lors d’un rachat de crédit.

Comment marche le rachat de crédit ou regroupement de crédit ?

Un rachat de crédit peut permettre de restructurer ensemble des crédits conso et immobiliers.

Le taux d’intérêt appliqué au crédit varie selon le poids des dettes immobilières. Le rachat peut prendre ainsi deux formes différentes en fonction du poids des prêts immobiliers dans les dettes structurées.

Dans tous les cas, les établissements financiers ont obligation de présenter le taux effectif global (TEG ou TAEG) du nouveau crédit aux emprunteurs.

A lire aussi :   Être interdit bancaire c'est quoi ?

Le rachat de crédit avec une dette immobilière

1) Si la dette immobilière représente au moins 60% du montant de la dette totale, le taux appliqué au crédit regroupé ne doit pas dépasser les seuils de l’usure d’un emprunt immobilier. 

  • 3% pour une dette remboursée en moins de 10 ans 
  • 3.03% pour une dette remboursée entre 10 et 20 ans 
  • 3.28% au-delà de 20 ans 

2) Si la dette immobilière est inférieure à 60% du montant, le taux appliqué relève de la législation des crédits à la consommation. Il doit se conformer aux seuils de l’usure applicables à ces créances

  • 21.07% pour une dette égale ou inférieure à 3 000 €
  • 12.99% pour un montant situé entre 3 000 et 6 000 € 
  • 5.89% pour une dette de plus de 6 000 €

Le rachat de crédit sans dette immobilière 

En l’absence de crédit immobilier, le regroupement de crédit relève uniquement de la législation applicable aux crédits consommation.

Il est possible devant la multiplicité des dettes immobilières et à la consommation de faire deux regroupement au lieu d’un seul. L’un sera dédié aux emprunts immobiliers et l’autre aux crédits consommation.

Si le crédit regroupé est garanti par une hypothèque (soit la valeur d’un bien immobilier), cette dernière relève de la législation sur les dettes immobilières et son taux devra respecter l’usure applicable aux créances immobilières.

Blocages au rachat de rachat de credit : interdit bancaire 

Qu’est ce qu’une interdiction bancaire :

Si l’établissement financier constate à plusieurs reprises un usage abusif des moyens de paiement,  la faculté d’émettre des chèques peut être enlevé par l’établissement bancaire à l’usager : on parle d’interdiction bancaire. L’interdiction peut être décidé par la justice comme peine complémentaire : on parle d’interdiction judiciaire.

L’interdiction bancaire dure 5 ans et entraîne l’inscription de l’usager aux fichier bancaires. L’usager garde la faculté de posséder un compte bancaire. Si l’usager régularise les chèques, l’interdiction bancaire est levée.

Les conséquences de l’interdiction bancaire sont multiples :

  • dans l’immédiat, c’est l’obligation de rendre les chéquiers à l’établissement bancaire.
  • dans un second temps, c’est la modification de la convention de compte par l’établissement bancaire ou la clôture du compte. Dans ce dernier cas, il est toujours possible de bénéficier du droit au compte avec les services de base c’est à dire encaissement de chèques, virement bancaire, carte de paiement avec autorisation, dépôt et retrait d’espèces au guichet.

Blocage au rachat de rachat : interdiction bancaire :

L’interdit bancaire, fiché au FCC (Fichier central des chèques) aura très peu de chances de pouvoir souscrire à un prêt par les voies classiques. Les établissements estiment que ce type de profil est à risque, et la probabilité de non-remboursement est très élevée. Le fait d’être interdit bancaire est bloquant pour l’éventualité d’un rachat de rachat de crédit.

Blocages au rachat de rachat : FICP

Qu’est ce qu’un fichage FICP ?

Le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) permet de recenser les personnes rencontrant des difficultés à payer leurs crédits. Le FICP rassemble aussi les mesures de traitement des situation de surendettement. Les établissements de crédit peuvent consulter le fichier avant d’accorder un crédit ou un moyen de paiement de paiement. Les particuliers peuvent également avoir accès au FICP.

Les causes et conséquences  d’un fichage FICP ?  

Cause du fichage : Motif d’inscription

Il est possible d’être fiché pour deux raisons :

  • avoir un ou plusieurs incidents de paiement pour l’un des crédits détenus, la banque en informe alors la Banque de France. Cela peut concerner le non paiement de 2 mensualités consécutives du crédit en cours, le non paiement pendant plus de 60 jours d’une échéance non mensuelle, le découvert n’a pas été régularisé sous 60 jours malgré une mise en demeure de l’établissement bancaire pour un montant au moins égal à 500 euros, le non remboursement des sommes restant dues après une mise en demeure
  • avoir déposé un dossier de surendettement auprès de la Banque de France

Le prêteur a l’obligation d’avertir l’usager de son intention de l’inscrire au FICP auprès de la Banque de France. L’usager dispose de 30 jours pour régulariser sa situation. Passé ce délai, sans régularisation ou accord amiable, l’inscription FICP est notifié par courrier.

A lire aussi :   Quelle banque peut racheter un dossier de surendettement ?

Quelle est la durée du fichage ?

  •  En cas d’incident de remboursement de crédit : la durée est de 5 ans maximum(sauf situation aggravante). si l’usager régularise le paiement dû, l’inscription au FICP est annulée de manière anticipée.
  • En cas de surendettement : l’inscription au fichier FICP s’effectue dès le dépôt de dossier et ce durant toute la procédure. Si le dossier de surendettement est rejeté (dossier incomplet ou irrecevable), l’inscription au FICP est annulée.
    La durée varie selon la mesure de surendettement : 7 ans pour un plan conventionnel de redressement ou une mesure recommandée ou imposée par la commission de surendettement ramené à 5 ans si aucun incident de paiement n’est observé pendant la mise en œuvre de la mesure, 5 ans pour une procédure de rétablissement personnel avec ou sans liquidation judiciaire.

Blocage au rachat de rachat de crédit

interdiction bancaire et racheter un rachat de crédit
interdiction bancaire et racheter un rachat de crédit

Contrairement au fichier FCC, le fait pour l’emprunteur d’être inscrit au FICP n’est pas bloquant. Même si le réseau classique est frileux concernant ce type de profil, il y a des organismes qui se sont spécialisés dans la prise en charge de ce type de public. Il s’agit ainsi de : Crédigo, EIG Finances par exemple.

Quels sont les avantages et inconvénients de réaliser un rachat de rachat de crédit ?

Le rachat du rachat de crédit en ce qui concerne les avantages et inconvénients, est abordé comme un rachat de crédit. Ce sont les mêmes avantages et inconvénients que nous allons avoir.

Quels sont les avantages du rachat de crédit ?

Pratique devenue très populaire, le rachat permet de pouvoir bénéficier de nombreux avantages : 

  • Diminution de son endettement mensuel : les dettes sont regroupées en un seul prêt, une seule échéance. Le remboursement est plus facile à suivre, du fait d’avoir un seul interlocuteur tout en évitant les rejets de prélèvements et le risque d’agios. Cela génère une trésorerie supplémentaire. 
  • Meilleur taux d’intérêt : avec le rachat de la dette, la part des intérêts sur le restant dû est baissée. Pour bénéficier du meilleur taux, le plus simple est de faire une simulation de rachat de crédit. La plupart des établissements bancaires proposent des simulateurs de rachat de crédit ainsi que les courtiers.
  • Assurance-emprunteur unique et moins onéreuse : faire racheter la dette est une opportunité de pouvoir souscrire à une assurance emprunteur plus intéressante et à un coût moindre.

Quels sont les inconvénients du rachat de crédit ?

Comme toute opération financière, le rachat de crédit est onéreux. Il faut ainsi prévoir : 

  • Des frais à anticiper : frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé, frais de garantie, frais de courtage dans le cas du recours à un courtier en crédit.
  • Durée du crédit plus longue et coût total plus cher : Le mécanisme de rachat de crédit permet de faire des économies à court terme mais pas sur du long terme. Le rachat de la dette entraine obligatoirement l’allongement de la durée du crédit. Ce qui augmente le coût total du crédit, c’est une concession qu’il est nécessaire de faire et de prendre en considération.
  • Perte de la relation bancaire : en faisant racheter ses dettes par un établissement, l’emprunteur perd le bénéfice d’une relation de fidélité et de confiance. 

Derniers conseils avant de se lancer

Comme toute opération financière, le rachat de rachat de crédit peut entrainer des frais. Il est important de pouvoir les évaluer avant de pouvoir se lancer.

C’est la raison pour laquelle, nous vous conseiller de bien vous informer pour éviter d’accumuler de nouvelles dettes qui vous conduirait à être fiché FCC ou interdit bancaire. Ceci pourrait compliquer votre situation si vous souhaitez vous engager dans une diminution du montant de votre mensualité.

Ayez donc recours à un établissement spécialisé sur la question du regroupement des crédits qui vous offrira un financement personnalisé et en accord avec vos besoins financiers. Vous devez garder en mémoire que c’est votre capacité de remboursement, votre taux d’endettement et votre situation financière qui feront la différence lors de votre rachat de rachat de crédit.

Christilla Belporo

Journaliste de formation et spécialiste de la presse écrite, propose une rédaction optimisée de vos contenus multiples supports (thématiques abordées : économie, droit, coaching et relation d'aide)

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.