Crédit immobilier

Comment calculer son taux d’endettement pour crédit immobilier ?

Par Pauline Eyebe - 4 minutes de lecture
Comparez les Taux de Crédit Immobilier

Le taux d’endettement détermine le revenu mensuel restant d’une personne face à un remboursement de crédit. L’évaluation de ce taux est indispensable aussi bien pour la personne qui souhaite financer un projet avec un emprunt que pour les banques. Pour ces dernières, le calcul du taux d’endettement permet de vérifier la solvabilité des emprunteurs avant de leur octroyer un crédit immobilier. Voilà pourquoi le calcul du taux d’endettement est considéré comme un critère incontournable ou un indicateur important dans le cadre d’une demande de financement. Découvrez comment calculer son taux d’endettement, quel taux maximal est autorisé et quelles sont les conséquences d’emprunter avec un taux supérieur au plafond.

Bien calculer votre taux d’endettement pour crédit immobilier

Le taux d’endettement est un indicateur important pour toute demande de prêt immobilier. C’est le premier paramètre vérifié par la banque pour déterminer la solvabilité du demandeur. S’il est élevé, la chance d’obtenir un prêt est minime. L’établissement bancaire calcule votre capacité d’emprunt afin de s’assurer que vous soyez en mesure de rembourser un crédit avec votre taux d’endettement actuel. Via un courtier ou un outil de comparaison en ligne, vous pouvez également savoir quel montant possible pour un crédit ou s’il est même possible ou non de recourir à cette démarche.

comment calculer son taux d'endettement pour obtenir son prêt immobilier ?
comment calculer son taux d’endettement pour obtenir son prêt immobilier ?

Pour calculer votre taux d’endettement, il suffit de diviser les charges par les revenus. La formule est la suivante : Taux d’endettement = ensemble des charges/revenus fixes nets des emprunteurs et du co-emprunteur x 100. Mais quels sont les revenus et les charges pris en compte dans le calcul ?

Tout savoir sur les revenus et les charges pris en compte dans le calcul du taux d’endettement

Lorsque vous faites le calcul de votre taux d’endettement, il faut prendre en compte les différentes sources de revenus qui sont entre autres le salaire, les pensions alimentaires, les allocations familiales et les revenus locatifs si vous avez un bien mis en location. D’autres types de revenus, quant à eux ne sont pas pris en considération dont les primes exceptionnelles, les heures supplémentaires, les frais professionnels et les primes d’intéressement et de participation.

A lire aussi :   Comment faire un remboursement anticipé partiel de son prêt immobilier ?

En ce qui concerne les charges, la banque considère toutes les charges récurrentes du demandeur de prêt. Il y a les crédits en cours, les loyers et les pensions versées comme les pensions alimentaires. Seules les consommations énergétiques ne sont pas comptées. Pour être sûr d’avoir le taux d’endettement exact afin d’évaluer la possibilité de contracter un nouveau prêt, vous pouvez consulter directement votre gestionnaire de compte ou votre banque. Connaissant au mieux votre situation financière, l’établissement est en mesure de vous conseiller sur la démarche à suivre pour un rachat de crédit ou une autre alternative vous permettant un redressement.

Quel est le taux maximal autorisé ?

Le taux d’endettement maximum est de 33%, ce qui correspond à un tiers du revenu fiscal. La majorité des banques adoptent ce taux, mais cela peut varier selon la situation du demandeur de prêt. Il y a cependant le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) qui fixe un taux à 35%. Il se peut même qu’un taux supérieur à 35% soit adopté par certaines banques. En fait, le taux maximal autorisé dépend de chaque banque qui impose ses propres ratios, ses systèmes d’évaluation et ses critères. Si le taux d’endettement est supérieur au plafond, cela n’est pas forcément dire que la demande de prêt sera refusée ou impossible.  Cela peut constituer un risque pour l’emprunteur comme pour la banque. Cela peut mettre ce premier dans des difficultés financières, voire un surendettement. S’il n’arrive pas à payer deux mensualités de crédit successives, il sera inscrit automatiquement au FICP.

Pauline Eyebe

Pauline étudiante en MBA 1 Digital Marketing stratégique et E-Communication et rédactrice de contenu web professionnel. Je sais combiner mes compétences marketing aux exigences du Web afin de produire des contenus pertinents et accrocheurs dans des domaines de prédilection que sont la finance et l’immobilier.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.