Crédit immobilier

Quel est le taux moyen de l’assurance d’un prêt immobilier ?

Par Christilla Belporo - 4 minutes de lecture
Le taux moyen de l'assurance d'un prêt immobilier : on vous dit tout

L’assurance de prêt immobilier est une assurance qui est de manière implicite obligatoire pour les personnes souhaitant emprunter une somme pour un prêt immobilier. Cette assurance protège l’assuré ainsi que ses proches financièrement parlant en cas d‘accident ou de décès. Le taux d’assurance d’un prêt immobilier varie d’un assureur à un autre. Et il y a plusieurs paramètres qui déterminent le taux d’assurance de prêt comme le capital et l’âge de l’assuré, mais tout d’abord, faisant le point sur le taux moyen de l’assurance d’un prêt immobilier.

Quel est le taux moyen de l’assurance d’un prêt immobilier ?

Lors de la demande d’un prêt à une banque, celle-ci exige la présence d’assurances qui sont obligatoires, à savoir la garantie PTIA ou la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et la garantie décès. Ceci dit, il y a d’autres garanties qui sont en option, c’est-à-dire que l’assuré a le choix de souscrire ou non, selon son profil, a ces assurances. Pour vous donner une idée sur le taux moyen d’assurance d’un prêt immobilier, voici un exemple, mais il faut savoir que ce taux diffère d’une banque à une autre.

  • Un fumeur de 20 ans, le taux est de 0,08 % ;
  • Un non-fumeur de 20 ans, le taux est de 0,05 % ;
  • Un fumeur de 30 ans, le taux est de 0,13 % ;
  • Un non-fumeur de 30 ans, le taux est de 0,09 % ;
  • Un fumeur de 40 ans, le taux est de 0,25 % ;
  • Un non-fumeur de 40 ans, le taux est de 0,17 % ;
  • Un fumeur de 50 ans, le taux est de 0,33 % ;
  • Un non-fumeur de 50 ans, le taux est de 0,31 %.

Le taux moyen de l'assurance d'un prêt immobilier : on vous dit tout
Le taux moyen de l’assurance d’un prêt immobilier : on vous dit tout

Cependant, il y a beaucoup de facteurs qui ont un impact sur le prix d’une assurance d’un prêt immobilier. Comme le risque médical qui est lié a beaucoup de choses comme l’âge puisque le risque de perte d’autonomie et de décès augmente, les maladies chroniques, si vous êtes fumeur ou non… Nous retrouvons également le risque professionnel qui est lié à certains métiers qui sont considérés comme étant à haut risque, mais il y a des banques qui acceptent de vous souscrire quel que soit votre métier. Il y a aussi le risque des activités de loisirs par exemple en cas de pratiques sportives dangereuses.

  Comment se passe une commission pour un prêt immobilier ?

Comment faire baisser le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Il est possible de faire baisser le taux de son assurance prêt immobilier par plusieurs moyens. Tout d’abord, il est possible de comparer les offres de différentes assurances en vous basant sur le TAEA ou le taux annuel effectif d’assurance. Vous pouvez jouer sur la concurrence en négociant avec la banque, vous pouvez ainsi obtenir un taux d’assurance qui est bas.

Vous pouvez aussi solliciter l’aide d’un courtier. Celui-ci sera très utile pour jouer sur la concurrence, puisque le courtier spécialisé et grâce à son réseau d’affaires, il connaît les banques adaptées à votre profil et qui accepteront une marge de réduction sur le taux d’assurance. Le courtier spécialisé va faire en sorte de faire respecter le critère d’équivalence de garanties, il sera chargé de vérifier ces garanties en essayant de trouver le tarif le plus bas possible.

Ainsi, un courtier spécialisé vous fera gagner du temps, il vous soumettra les meilleures offres et grâce à son expertise, il vous évitera certaines démarches administratives.

Les différentes garanties d’assurance d’un prêt immobilier

La garantie va couvrir tout risque qui empêche l’emprunteur de rembourser son prêt, il ne faut pas se faire guider uniquement par le prix, les garanties proposées ont toute leur importance. Voici une liste de quelques garanties obligatoires et facultatives proposées par les assurances de prêt immobilier :

  • La garantie décès qui va obliger l’assurance à rembourser la banque en cas de décès de l’emprunteur et le motif de décès a son influence sur cette garantie ;
  • La garantie PTIA qui couvre un emprunteur qui vient à perdre toute son autonomie définitivement avant le terme de son contrat ;
  • La garantie Invalidité permanente et totale qui protège l’emprunteur qui ne peut plus payer son prêt à cause d’une invalidité morale ou physique ;
  • La garantie perte d’emploi qui couvre le licenciement de l’emprunteur, mais a quelques exceptions comme la démission, périodes d’activités très courtes… ;
  • La garantie Incapacité temporaire de travail dans le cas où l’emprunteur, pour une raison ou pour une autre, se trouverait incapable de travailler pour une durée.

Il y a bien évidemment d’autres garanties, mais nous ne pourrons pas toutes les citer.

Christilla Belporo

Journaliste de formation et spécialiste de la presse écrite, propose une rédaction optimisée de vos contenus multiples supports (thématiques abordées : économie, droit, coaching et relation d'aide)

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.