Crédit immobilier

Quelles sont les conditions pour un prêt immobilier ?

Par Yvana Navion - 5 minutes de lecture
Quelles sont les conditions pour un prêt immobilier ?
Comparez les Taux de Crédit Immobilier

Afin de souscrire à un crédit immobilier, il faut passer par plusieurs étapes, et souvent, celles-ci sont longues et complexes. Les établissements prêteurs demandent habituellement beaucoup de documents et des conditions qu’il faut toujours atteindre. L’anticipation de ces critères est une bonne idée pour avoir accès à un prêt immobilier. Voyons ensemble quelles sont les conditions pour un prêt immobilier ?

La capacité d’endettement du client

On parle ici du critère principal afin d’avoir accès à un prêt immobilier. Vous êtes limités à 35 % de vos revenus et au remboursement, c’est ce qu’impose le haut conseil de stabilité financière. D’ailleurs, pour info, le HCSF, ou encore haut conseil de stabilité financière, est responsable de régulariser le crédit en France.

L’organisme prêteur va prendre comme base votre salaire net avant les impositions, puis, il va calculer votre capacité d’endettement ou ce qu’on appelle aussi le taux d’effort. Ici, les avantages fiscaux ne sont pas pris en compte.

La loi donne aussi la liberté aux banques d’offrir à 20 % de leur dossier de crédit, plus que 35 %. Uniquement, bien sûr, si tous les autres critères bancaires sont bien respectés. Une marge de manœuvre de cette taille est un moyen pour les acquéreurs financiers puissants de bien boucler leur projet.

Conditions du prêt immobilier : informez-vous aujourd'hui !
Conditions du prêt immobilier : informez-vous aujourd’hui !

Un client qui a tendance à s’endetter de manière répétitive est un danger pour une banque. Certainement, nous ne parlons pas ici du léger découvert occasionnel et accidentel, mais surtout, du découvert répété sur un compte en banque jugé à risque. Là, la banque se voit dans l’obligation de refuser le crédit immobilier.

Le reste à vivre du client

Un autre critère que les banques prennent très au sérieux, il s’agit de la somme restante quand vous payez votre crédit immobilier. En effet, vous devez posséder, au moins, une somme qui vous permet de faire vivre votre famille, sans avoir un incident de paiement.

Quand une banque ou un établissement prêteur juge que votre reste à vivre est trop peu, votre demande est automatiquement refusée,et ce, même si vous possédez une capacité d’endettement qui est inférieure à 35 %.

A lire aussi :   Comment obtenir un crédit immobilier avec une pension d'invalidité ?

Les critères de calcul sont très variés, cependant, de manière globale, on peut vous dire qu’il faudra compter :

  • un minimum de 1 500 € par mois pour un couple ;
  • un additif de 300 à 500 € par enfant à charge.

Il se peut même que les règles de calcul ne soient pas toutes similaires à celle-ci, chaque établissement est libre d’appliquer les règles qu’il souhaite.

Le profil de l’emprunteur

Nous avons regroupé ici plusieurs critères qui sont pris en compte par les établissements prêteurs lors d’une demande de prêt immobilier. Ces derniers rentrent dans le cadre du profil de l’emprunteur.

Le premier critère à ne jamais négliger est, bien entendu, vos finances personnelles. Il est très important que vous ayez assez de capital pour rassurer les banques par rapport à votre capacité à rembourser le crédit immobilier.

Aussi, votre situation professionnelle entre en jeu lourdement. Afin de réduire les impayés, les banques vont toujours privilégier les acquéreurs qui ont une situation professionnelle stable. En général, il est toujours recommandé d’avoir un CDI pour avoir accès à un prêt immobilier. Cependant, un CDD n’est pas la fin du chemin. Uniquement, si vous arrivez à prouver à la banque que vous pouvez rembourser votre crédit grâce au revenu.

Enfin, sachez aussi que l’établissement prêteur scrute attentivement votre comportement financier. Cela signifie que les comptes régulièrement à découvert ou bien les clients qui possèdent des incidents de paiement répétés ont beaucoup moins de chance d’avoir accès à un crédit immobilier. Sans compter que si vous êtes inscrit au fichier de la Banque de France, le refus est complètement garanti.

Votre établissement bancaire ou bien l’établissement prêteur que vous avez choisi ont beaucoup d’expérience en la matière. N’oubliez pas que ces derniers vont décortiquer vos relevés de compte en cherchant des habitudes suspectes. Le but est de savoir si vous êtes un client à risque. Et lorsqu’une banque a le moindre doute sur votre capacité à lui rembourser un crédit immobilier, vos chances diminuent considérablement.

Globalement, faisons un récapitulatif des conditions d’emprunt du crédit immobilier : le remboursement ne doit pas dépasser 35 % des revenus, le reste à vivre doit être raisonnable, votre situation financière et professionnelle doit être stable avec une préférence pour un CDI, vous ne devez pas avoir de découvert ou d’incident de paiement. Ceux-ci sont les critères les plus revus lors d’une demande d’un prêt immobilier.

5/5 - (1 vote)

Yvana Navion

Étudiante en journalisme intéressée par de vastes thèmes touchant à l'économie, la culture, l'environnement ou encore la politique. J'ai à cœur d'écrire pour vulgariser certains sujets complexes.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.